Comment négocier en anglais : conseils, vocabulaire et exemples

Vous souhaitez devenir un professionnel de la négociation en anglais ? Si vous travaillez dans le domaine des affaires, ou êtes couramment amené à échanger avec des entreprises ou clients en anglais, connaître les bases de la négociation en anglais pourrait vous être bénéfique. En effet, savoir négocier en anglais et vous préparer efficacement face à tout type de situations et d’arguments pourrait vous permettre de remporter de nouveaux contrats, et d’atteindre vos objectifs et ceux de votre entreprise. Découvrez tout de suite comment négocier en anglais, en quelques étapes rapides.

Négociation en anglais : comprendre la culture du pays, et travailler vos connaissances en anglais

Avant toute chose, il peut être intéressant d’en apprendre plus concernant la culture anglophone des affaires, ce qui pourrait vous aider à comprendre comment mener vos négociations, et quelles pourraient être les réactions attendues de l’autre partie. Pour cela, ce guide de la négociation commerciale en anglais pourrait vous aider. Vous devrez notamment vous préparer à ce que les échanges des entreprises anglophones avec lesquelles vous négociez soient courtois, et que la négociation se mène de manière indirecte, sans confrontation (dans le cas d’entreprises britanniques).

En plus d’effectuer vos recherches concernant la culture de la négociation des personnes et entreprises avec lesquelles vous serez amené à échanger, n’oubliez pas d’améliorer votre niveau en anglais si vous en éprouvez le besoin ! Vous devrez être en mesure d’échanger dans un anglais clair et précis pour remporter votre négociation, et exprimer clairement vos idées et vos attentes à la seconde partie.

Nos conseils pour une négociation en anglais réussie

Rentrons maintenant dans le vif du sujet, avec quelques conseils qui devraient vous aider lors de vos négociations. En plus de disposer d’un bon niveau en anglais des affaires, toute négociation demande la réalisation d’un certain nombre de recherches, pour vous montrer parfaitement préparé face à cette future négociation.

Faites vos recherches, et déterminez vos objectifs

Avant toute chose, vous devrez commencer par faire vos recherches concernant l’entreprise et la personne avec laquelle vous serez amené à négocier. Récoltez le maximum d’informations possibles, en vous assurant de leur authenticité. Prenez en note certains chiffres, et toutes autres informations qui pourraient vous être utiles pour le bon déroulement de la négociation.

Vous devrez également prendre le temps de déterminer quels sont vos objectifs. S’il s’agit d’une quantité d’achat ou d’un prix, prenez note du prix le plus bas que vous pourriez accepter, ou du nombre minimum ou maximum d’achat que vous souhaitez réaliser. De cette manière, vous connaîtrez vos limites et saurez quand et où vous arrêter afin que la négociation atteigne vos objectifs.

Faites ressortir vos points forts

Pour mener la négociation à bien, vous devrez être en mesure de présenter vos atouts, afin de justifier le prix, la quantité, ou tout avantage que vous souhaitez obtenir. Pour cela, faites une liste de vos points forts, des avantages de votre marque ou de votre entreprise, de ce que vous pourriez apporter à l’entreprise anglophone avec laquelle vous discutez. Ce sont ces points qui pourraient vous permettre d’orienter la négociation vers votre côté.

Vous pourrez faire la liste de vos points forts en français, avant de les traduire en anglais. Renseignez-vous sur le champ lexical conjoint aux idées que vous souhaitez exprimer, afin de bénéficier d’un maximum de vocabulaire en anglais pour échanger de manière aussi précise que possible.

Analysez les attentes de l’entreprise afin de comprendre ses limites pour un possible compromis

Dans un second temps, tentez de cibler quels sont les objectifs et les attentes de votre interlocuteur. De cette manière, vous saurez jusqu’où vous pourrez aller dans la négociation, sans froisser l’entreprise avec laquelle vous négociez. En sachant ce qu’ils recherchent, vous pourrez également leur proposer un compromis qui joue aussi bien en votre avantage qu’en le leur. Un point important pour toute négociation, qui vous permettra de tomber sur un terrain d’entente, en parvenant à la signature de votre contrat ou de tout autre objectif que vous vous étiez fixé.

Exemples et vocabulaire de la négociation en anglais

Maintenant que les bases de la négociation sont établies, découvrons plus en détail quelques formules et du vocabulaire anglais sur le thème de la négociation.

  • Pour introduire vos idées : “I am thrilled by the opportunity to work together.” Je suis enchanté à l’idée de travailler avec vous.
  • Pour négocier un certain point : “Is that point flexible at all?” Ce point peut-il être négocié ?
  • Pour faire une proposition : “How do you feel about… ?” Que pensez-vous de… ?
  • Pour refuser un point de la partie adverse : “Maybe we could consider some alternatives” Nous pourrions peut-être considérer certaines alternatives
  • Pour conclure votre négociation : “Let’s summarize our discussion, have we covered everything ?” Résumons notre discussion, avons-nous tout couvert ?

Il ne vous reste plus qu’à mettre ces quelques phrases en situation !